Je voudrais grossir

- - Dernière réponse :  Laurence - 7 sept. 2008 à 00:55
Je fais 1,65 m et 48 kilos et je voudrais grossir. Je me sens mal dans ma peau parce que je n'ai aucune rondeur. Comment me nourrir pour prendre du poids tout en gardant une alimentation saine et équilibrée ?
Afficher la suite 

10 réponses

0
Merci
Bonjour, je peux te répondre en connaissance de cause car j'ai été anorexique pendant plusieurs années et j'ai dû reprendre du poids afin de pouvoir vivre convenablement... Bref,il n'y a pas 36 000 solutions, il faut essayer d'augmenter petit à petit les quantités quotidiennes ou si cela est trop difficile, effectuer 2 collations supplémentaires dans la journée. Si cela est trop compliqué, il existe en pharmacie des compléments nutritionnels sous forme de petites briques arômatisées à boire ou de crèmes dessert qui ont l'avantage de ne pas "bourrer" et d'apporter tous les nutriments, vitamines et calories nécessaires... Il faut pour cela en parler à ton médecin afin qu'il te fasse une ordonnance et qu'il te donne le plus adapté à ton cas. Cela pourra aussi te permettre d'être un peu remboursée car c'est tout de même un petit investissement. Mais cela peut t'aider pendant une courte période transitoire. Bon courage.
Commenter la réponse de dorothée
0
Merci
Je ne connais pas ton âge mais jusqu'à ce que j'ai mes enfants, je pesais 47 kilos pour 1m68, tu vois et je n'étais pas anorexique. C'était ma morphologie (héréditaire). J'étais très complexée comme toi même si toutes mes amies m'enviaient, je pense que tu comprends ce que je veux dire... Aujourd'hui, je pense qu'en pratiquant un sport, qui sculpterait ton corps en ciblant les parties que tu n'aimes pas, tu prendrais des formes, fesses, cuisses... et en t'alimentant en conséquence. Vois ça avec ton médecin. Ne te decourage pas, et essaie de te trouver des points positifs dans ta morphologie. Aujourd'hui, j'ai 46 ans, je pèse 61 kilos et j'essaie de perdre mon bidon et toujours d'avoir des fessiers. En pratiquant du sport, vtt et step, gymnastique. Je te souhaite d'y arriver. Courage et persévérance. Sophie
Commenter la réponse de Sophie
0
Merci
Merci à tout le monde pour vos réponses. Sophie, j'ai 27 ans et tu as exactement compris mon problème : ma morphologie est héréditaire. Je ne me sens pas très bien dans mon corps vu que je fais du 14-16 ans en pantalon... et c'est un complexe qui n'est pas vraiment compris par les femmes, qui en général essaient d'avoir mon "genre" de morphologie. J'avoue que je suis soulagée d'avoir été comprise. Merci encore.
Commenter la réponse de Mélanie
0
Merci
Bonjour, j'ai 56 ans. J'ai passé ma vie à vouloir grossir, pire encore ces dernières années. 45 kilos pour 1,60m. J'ai réussi tout simplement en ne fonctionnant qu'avec mes envies, peu importe à améliorer mon appétit plus fréquent certes, toutes les 3 heures quoi ! Mais à ce jour et depuis quelques mois je fais 51 kilos et je me trouve même le ventre rond et très jolie pour mon âge ! Tout est psychologique et j'ai décidé que plus rien ne peut m'atteindre. Ma part de chagrin est que j'ai accompagné 13 années ma maman qui avait la maladie d'Alzheimer, jusqu'au bout, au-delà de mes limites en toute maigreur ! Voilà, maintenant elle est partie en septembre dernier et voilà je vis et reprends du poid doucement ! Je veux juste expliquer que tout est possible et jamais défini, c'est une question de vie et de respect de sois même, d'amour de soi.
Commenter la réponse de anne
0
Merci
Je me suis trouvée trop maigre pendant de nombreuses années.A 14 ans, je faisais 1,72m pour 42 kilos. A 25 ans, j'ai consulté un nutritionniste-endocrinologue, j'ai dû prendre avant chaque repas un sirop Périactine, et un léger calmant homéopatique car j'étais trop nerveuse. J'avais toujours faim, je mangeais énormément, même entre les repas. Je faisais une analyse de sang par semaine pour surveiller, j'ai pris 9 kilos en 3 semaines, j'étais mieux dans ma peau, moins faible, mais j'ai perdu ces 9 kilos peu à peu sur un an de temps ! Je suis de nature à être mince et à ne profiter de rien, j'élimine toutes les calories car je suis trop nerveuse. Maintenant, à 43 ans, je me sens bien dans ma peau, je fais 62 kilos pour 1,78m après avoir eu 2 enfants, je mange autant que j'en ai envie, je fais une activité physique, à mon âge, toutes les femmes m'envient car elles prennent des rondeurs contrairement à moi ! Alors courage, ça ira mieux avec le temps !
Commenter la réponse de Marie-hélène
0
Merci
Suite à un choc psychologique à 57 ans (poids de croisière 55 kilos pour 1,60m donc tendance à être un tantinet rondelette), je me retrouve à 36 kilos et 2 mois d'hosto. Perdu la notion de faim, plus aucune envie devant une assiette, 72h sans absorber d'aliments solides ne me gêne pas. Je me force à déguster, je dis déguster un carré de chocolat noir le soir, aujourd'hui j'ajoute un yaourt, un fruit, un biscuit, une tranche de jambon par semaine et du fromage. Je sors faire du sport -danses, fitness et marche intensive-, je prends du plaisir et par miracle j'en suis à 41 kilos au bout d'un an. Ma maigreur est musclée, mes bras sont moins flasques et je recommence à m'aimer. Comme quoi, à part la morphologie héréditaire, le psychisme peut détruire ou reconstruire. Les personnes enrobées ne m'envient pas encore, car elles sont beaucoup plus jolies, et me voir dissuade mes amies de suivre toutes sortes de régimes destructeurs. Bon courage.
Commenter la réponse de patricia
0
Merci
Mange tout simplement ce que tu as envie de manger, ne réfléchis pas et fais-toi plaisir ! Mange tes envies, mais souvent ! Oublie tes problèmes, trouve-toi des loisirs simples, regarde autour de toi, observe et tends la main à l'inconnu, tu verras que la vie est belle et qu'il y a des situations mille fois pires que la tienne. On n'a qu'une vie et profitons-en, mange et aime-toi !
Commenter la réponse de anne
0
Merci
Bonjour ! J'ai 20 ans et je fais 1m60 pour 45 kilos. J'ai toujours été mince par un super métabolisme et une nervosité naturelle. Ce qui a été dit auparavant est vrai, bien entendu. Faire du sport-fitness pour se sculpter un joli corps est une solution très saine. Je pense aussi que tu dois manger à ta faim (j'ai faim toute les 1h30...), mais attention ! Ne fais pas l'erreur de manger gras ou sucré dans le but de prendre des courbes, ton sang n'apprécierait pas trop. Si tu as toujours été fine, seul le sport sera un véritable allié satisfaisant. Voilà, bon courage !
Commenter la réponse de Fanny
0
Merci
En 1994, Antoine de Caunes donnait le conseil suivant : Achetez un canapé et abonnez-vous à "Allo Pizza". L'idée n'était pas totalement fausse. Je vous conseillerais plus sérieusement de manger raisonnablement tout ce que vous aimez sans vous priver et de privilégier le repos : siestes et grasses matinées aident à profiter. Ce qui n'empêche pas d'autre part de faire de la natation (elle ne fait pas maigrir mais muscle bien et protège contre les rhumatismes et gênes aux articulations qui arrivent tôt ou tard avec l'âge) et les balades douces qui oxygènent. Pour manger gourmand qui fait grossir et diététique en même temps, choisissez des desserts aux fruits : tartes, clafoutis, sorbets maisons ou artisanaux. Je vous donnerais bien volontiers et généreusement quelques uns de mes kilos en trop, mais hélas, ils ne peuvent pas se transmettre... Bise amicale et bon courage.
Commenter la réponse de Laurence
0
Merci
Bonsoir, Avec recul, je prends conscience que l'essentiel est de ne pas se laisser manipuler par les diktats de ceux qui font la mode, comme de ceux qui sont influencés par elle. L'essentiel est d'être en bonne santé : ne pas vivre sous la domination des "autres" dont Sartre disait si bien qu'ils sont l'enfer (comme le paradis pour les meilleurs d'entre eux). Jacques Salomé a une meilleure définition : "Ne pas se laisser définir par l'autre". Si tu es en bonne santé, que tu te lèves le matin, vaque à tes occupations professionnelles et personnelles : moque-toi du reste comme de l'An 40 ! Les intelligents et les gentils (ce sont en général les mêmes) viendront vers toi sans a priori. Quant aux imbéciles (qui sont toujours méchants), tu ne perdras rien du tout. L'important c'est d'être en bonne santé physique et mentale (tant de personnes malades souffrent dans les pays riches et pauvres). Le reste n'occupe que les nihilistes pour lesquels la vie n'a aucun sens. Bises amicales
Commenter la réponse de Laurence