Comment se fait-il qu'il n'y ait pas de chef de rubrique SANTE ?

- - Dernière réponse :  Utilisateur anonyme - 18 mai 2008 à 07:48
Jamais gravement malade, c'est à 58 ans que j'ai du faire face à un cancer. Guéri après quatre années de mauvaise santé, et pour cause : 4 opérations, 18 cures de chimiothérapie et 26 séances de radiothérapie, j'ai réalisé combien une bonne santé est un point capital dans l'existence. Le cancer est passé ausjourd'hui, en France au tout premier rang des causes de mortalité, non qu'on ne sache pas le guérir, les progrès sont considérables depuis 20 ans, j'en sais quelque chose, mais les déclarations de cas ne cessent d'augmenter. Sans les années 90 : 150.000 cas par an, aujourd'hui 300.000 cas par an. Prévention et dépistage sont des priorités absolues. Après en avoir pris conscience et pour cause, c'est pour cette raison que je me bats
Afficher la suite 

2 réponses

0
Merci
Bravo Bernard pour ton combat, la personne que j'ai prise en photo à le même prénom que toi agé de 52 ans. Pendant son hospitalisation,,j'en ai vu des cas avec des tuyaux passant par le nez avec une pompe . Une dizaine de poches en route sur le copain.Mais il est sorti. Toi qui était cadre sait tu que les visites médicales de travail ne sont plus obligatoire tout les ans et certaines personnes travaillant sur ordinateur n'ont pas passer de visite depuis cinq ans
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme
0
Merci
Je te remercie pour ton message. Je découvre ce que tu me dis au sujet de la médecine du travail ! Je pense que cela est très grave. J'enquête dès demain. Te tiendrai au courant de mon action dans le cadre de l'assoc. cancer que j'anime. Mais je sais les problèmes inouis posés par les cancers professionnels... à ne citer que l'amiante par exemple et bien d'autres... les mines, le nucléaire, le travail du bois, les colorants et peintures de toutes sortes, les cimenteries, épandage des pesticides en agriculture, etc... on en est encore là ! Et je ne parle pas des problèmes de cuisines industrielles (cantines d'usine ou d'école pour nos enfants, anoblient à l'intitulé pompeux : "restaurant d'entreprise". On se demande dans quel monde on vit. Cordialement. Bernard Bessière
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme